Quelle est la place des énergies renouvelables dans la transition énergétique ?

Publié le : 12 octobre 20227 mins de lecture

La transition énergétique est l’un des enjeux majeurs de notre siècle. Elle consiste à substituer progressivement les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) par les énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, biomasse). Cette transition est nécessaire pour lutter contre le réchauffement climatique et assurer la pérennité de l’approvisionnement en énergie. Les énergies renouvelables représentent une part croissante de la production mondiale d’énergie. En 2018, elles ont représenté 26,3% de la production d’électricité dans le monde. La part des énergies renouvelables dans la production d’électricité a triplé en 10 ans. Cette progression s’explique en partie par le développement des technologies permettant de les exploiter, mais aussi par la volonté politique de favoriser leur développement. En France, la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité était de 18,4% en 2018. La France a pour objectif de porter cette part à 32% en 2030. La transition énergétique représente donc un enjeu majeur pour la France.

Les énergies renouvelables ont un rôle important à jouer dans la transition énergétique

Les énergies renouvelables représentent une part importante de la transition énergétique. La production d’électricité d’origine renouvelable a doublé entre 2007 et 2017 et représentait environ 23 % de la production totale d’électricité dans l’Union européenne en 2018. La part des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie a également augmenté, passant de 8,5 % en 2007 à 12,4 % en 2018. Les énergies renouvelables ont un rôle important à jouer dans la transition énergétique car elles permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les coûts de production d’énergie.

Elles peuvent contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la sécurité énergétique

Les énergies renouvelables (énergie hydraulique, éolienne, solaire, géothermique, biomasse) représentent une part importante de l’énergie consommée dans le monde. En 2015, elles représentaient environ 19 % de la consommation totale d’énergie mondiale1. Les énergies renouvelables ont un potentiel considérable et peuvent contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la sécurité énergétique. La consommation d’énergie renouvelable a augmenté de façon spectaculaire ces dernières années, en particulier dans les secteurs de l’électricité et du chauffage. En 2015, les énergies renouvelables représentaient 11,3 % de la production d’électricité mondiale2, soit une hausse de plus de 30 % par rapport à 2010. La production d’électricité hydraulique représente la plus grande part des énergies renouvelables (environ 6 % de la production mondiale d’électricité), suivie de l’éolien (4 %) et du solaire (0,6 %). Les autres énergies renouvelables, telles que la géothermie, la biomasse et les déchets, représentent environ 0,4 % de la production mondiale d’électricité.

En ce qui concerne le chauffage, les énergies renouvelables représentaient environ 10 % de la consommation totale d’énergie en 2015, soit une hausse de plus de 50 % par rapport à 2010. La biomasse (bois et déchets) représente la plus grande part des énergies renouvelables utilisées pour le chauffage (environ 4 % de la consommation totale d’énergie), suivie de l’énergie hydraulique (3 %) et du solaire (0,4 %). Les énergies renouvelables ont un potentiel considérable et peuvent contribuer de manière importante à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’électricité représentent environ 60 % des émissions totales de gaz à effet de serre dans le monde3. La production d’électricité hydraulique, éolienne et solaire n’émet pas de gaz à effet de serre. En outre, la biomasse peut être utilisée pour produire de l’électricité et du chauffage de manière à réduire les émissions de gaz à effet de serre. En outre, les énergies renouvelables peuvent contribuer à améliorer la sécurité énergétique. La sécurité énergétique est l’approvisionnement en énergie suffisant, fiable, propre et abordable. Les énergies renouvelables peuvent aider à garantir l’approvisionnement en énergie en réduisant la dépendance vis-à-vis des importations d’énergie, en particulier pour les pays qui ne disposent pas de ressources énergétiques domestiques. Par exemple, les énergies renouvelables représentent environ 90 % de l’approvisionnement en électricité de l’Islande4. De plus, les énergies renouvelables peuvent être utilisées pour réduire la consommation d’énergie, ce qui peut contribuer à réduire les factures d’énergie et à améliorer la sécurité énergétique.

Quels sont les principaux défis à surmonter pour les énergies renouvelables ?

La transition énergétique est un défi majeur de notre siècle. Il s’agit de passer d’une économie basée sur les énergies fossiles à une économie plus propre, plus verte et plus durable. Les énergies renouvelables jouent un rôle crucial dans cette transition. Toutefois, il existe encore de nombreux défis à surmonter pour que les énergies renouvelables puissent pleinement jouer leur rôle dans la transition énergétique. Le premier défi est celui de l’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux électriques. En effet, les énergies renouvelables, telles que l’énergie solaire ou l’énergie éolienne, sont intermittentes et ne peuvent pas être produites à la demande. Il est donc nécessaire de développer de nouveaux réseaux électriques plus flexibles et capables de gérer ces fluctuations d’offre. Le second défi est celui du stockage de l’énergie. Les énergies renouvelables ne peuvent être stockées de manière efficace et il est donc nécessaire de développer de nouvelles technologies de stockage de l’énergie. Le troisième défi est celui des coûts. Les énergies renouvelables sont encore plus coûteuses que les énergies fossiles. Il est donc nécessaire de trouver des moyens de réduire les coûts de production des énergies renouvelables. Le quatrième défi est celui de la sensibilisation et de l’acceptabilité sociale. La transition énergétique est un changement majeur et il est important de sensibiliser les citoyens aux enjeux et de les impliquer dans le processus. Le cinquième défi est celui de la gouvernance. La transition énergétique nécessite une coordination et une collaboration étroites entre les différents acteurs, à tous les niveaux. Il est donc nécessaire de mettre en place une gouvernance adéquate pour accompagner et gérer cette transition.

Plan du site